İçeriğe geç →

La fille du train

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

La fille du trainChapitre premierAlors que le train s’arrêta à Bruxelles-Luxembourg, une jeune fille au teint mate descendit, elle était habillé légèrement,car ses derniers jours, il n’avait pas plus sur le plat pays. Un homme d’âge mur l’imite et la suit. Elle regarde légèrement en arrière avant de poursuivre son chemin. Le type à la quarantaine, il est plutôt bel homme et il n’a pas l’air louche. Mais ce dernier la suivait encore. Enfin sorti de la gare, il la dépassa et va vers le parking tout en décrochant son smartphone. – « Salut, chérie, je vais être un peu en retard, je sais le train à pris près d’une demi heure quand j’étais à Namur. Je suis presque devant la voiture et j’arriverai dans environ une heure. Mais tu sais très bien comment c’est devenu Bruxelles, ils essaient de faire croire aux gens qu’avec le piétonnier que tout sera plus facile d’accès, mais tout ça c’est pour nous faire cracher du fric. »La jeune femme quant à elle, se précipita devant un emplacement ou se trouve des taxis qui travaillent de nuits. Les fameux Collecto. Elle sort son téléphone et décline identité plus l’emplacement où elle se trouve. Elle sort de son sac à main de luxe, une sorte de K-wai, qu’elle s’applique très vite autour de ses épaules nues. Il faut dire qu’elle ne porte qu’un débardeur de marque italienne et un jeans moulant français, tout deux de grandes marques.La seule chose qui semble être abordable, ce sont ses baskets. Des Nike, des Air-Max 90 avec du noir et du doré pour le swosh et la semelle. Tout pour attiré le regards. Pour être également en harmonie avec ce qu’elle porte. Mais déjà, elle ne passe pas inaperçue, des types, pas très net commencèrent à s’approcher d’elle.- « Excusez-moi, mademoiselle, tu n’aurais pas du feu s’il te plait. » Avant que son copain lui dit à son tour, – « Vraiment mademoiselle, on peut vous demander quelque chose, vous voulez pas qu’on face plus ample connaissance. Si tu veux on peut te dépanner ! »Elle regarde les deux blaireaux avec un air mélangé à de la crainte. Elle est toute seule, ils sont deux, donc elle ne sait rien faire.Un peu plus loin, le quadra, voit la scène et se précipita vers eux pour venir en aide pendik escort à la jeune femme. Il traverse le rond point qui est pas loin de la gare et se pointe en disant.- « Ben dis donc, on avait dit que nous allons nous retrouver dans la gare ! » tout en rapprochant pour faire croire qu’il se connaissent.Dans son oreille, lui dit tout doucement – « Jouez-le jeu au sinon on est tous les deux dans merde ! »- « Oui, je suis désolé, je désespérai que tu n’arrivais pas, j’essaie de te joindre quoi, ça fait vingt minutes que je poirote moi ! »Sur ces belles déclarations, les deux loustiques disparaissaient comme par enchantement. La carrure du quadra, les a dissuadés de tenter quoi que ce soit contre lui. Elle a plutôt de la chance d’être tombé sur un mec comme lui. Grand, fort et plutôt à son goût, si il avait vingt-ans de moins .- « Ils sont partis les deux parasites. Et je pense que nous aussi nous devrions déguerpir au plus vite, avant qu’ils ne reviennent avec une bande de pote plus costaud qu’eux ! » Dit l’homme en souriant vers la jeune fille.- « Vous voulez que j’attends le taxi avec vous ou bien comme je suis en voiture, je peux vous déposer quelque part ?- « Non, je pense que mon taxi ne va pas tarder ! Mais merci !» Au fond d’elle même, elle ne dirait pas non à son invitation, mais comme elle à déjà eu son lot de frayeur pour la soirée, elle ne veut pas que cela s’accentue encore. « Le mec est beau OK, mais il peut être tout aussi louche que les deux autres, alors méfiance . » Puis elle finit par se raviser et accepte, la proposition de cet homme au premier rapport fort sympathique et serviable. Il arrive vers un garage souterrain, ou l’homme à ses habitudes. Il salue même le garde à l’entrée. – « Salut,Marc, tu vas bien, ça s’est bien passé ton séminaire à Namur ! »- « Épuisant, dit-il avec un petit rictus. » – « Vous venez souvent ici, on dirait ! » dit la jeune femme avec un ton tout à fait sarcastique.- « Ben dites-donc, je suis tombé sur une petite farceuse. »Il rentre dans l’habitacle.- « Vous en avez une chouette caisse, dites-donc ! »- « Cette caisse comme vous dites, est ma voiture de société ! »- « Vous kağıthane escort travaillez dans quoi ? »- « Je travaille pour Facebook-Belgique ! »- « Non sans blagues et vous touchez combien par mois, si je ne suis pas indiscrète ? »- « Ca sa me regarde, si vous voyez ce que je veux dire ! »- « Vous connaissez Mark Zuckerberg ? Marc, lui tend son smartphone avec la photo du fondateur du fameux réseau social et de lui même ! »- « Vous savez, c’est type timide, mais charmant ! »- « Je vois et vous êtes quoi, une sorte de geek ? »- « Je suis analyste et programmeur au sein de cette société depuis deux ans et là je donne cours à des gens qui veulent lancer leur propre start-up ! »- « Et votre grand patron américain, il n’est pas contre ça ! »- « Qui ça Mark, non, il encourage les gens a faire de même ! Vous savez le monde des geeks, c’est un monde où tout le monde échange avec tout le monde . Sinon Qu’elle est votre adresse ? Que je pourrais vous déposer !»- « Vous avez une femme et des enfants qui vous attendent ? »- »Oui pourquoi ? »- « Juste pour savoir, je sais, je peux être un peu chieuse ou curieuse sur les bords, tous dépend comment on prend la chose. »- « Et comment dois-je le prendre ? »- « Vous savez Marc, vous m’avez l’air très sympathique » disait elle en effleurant la jambe de son bienfaiteur. – « Voyez-vous, je suis marié et … » Elle glissa son doit sur la bouche du type avant de l’embrasser et de lui dire : « Je sais que tu me reluquait déjà à la gare et tu es plutôt mon type ! De plus je parie que tu sais y faire avec les femmes,non ! »Marc la stoppa un instant puis, – « C’est vrai qu’une petite récompense, ne me ferrait pas de mal ! » Sur ces belles paroles, il déboutonna son pantalon et offrit sa bite bien bandée à la jeune femme qui s’empressa d’engloutir la tige de chair qu’elle s’applique à sucer, tout en commençant par le gland et puis pour continuer sur sa bite qui était de taille moyenne, mais assez épaisse.Lui caressant les couilles, elle remonta à la surface pour lui demander si ça lui plaisait, ce qu’elle faisait !- « Alors, tu l’apprécie ta récompense ? » dit maltepe escort elle pleine de liquide séminal, mélangé à de la salive, avant de reprendre son ouvrage.- « Putain t’es douée toi, ou tu as appris à faire ça ! »- « C’est en suçant tout les sugar- daddy comme toi, que je me suis entraînée ! »Soudain son téléphone sonna et il décrocha en demandant à la jeune femme de faire moins de bruit de succion.- « Tu en es où dans le trafic, car là on t’attend, c’est ton anniversaire, je te rappelle. » Lui à du mal a retenir ses râles de plaisirs.- « Ca va tu te sens, bien, il t’es arrivé un truc ? »- « Non je me suis baissé pour ramasser quelque chose ! »- « Ah ok, bon ne traîne pas trop !Je t’aime ! »- « Ok, moi aussi, je t’aime chérie ! »- « Ben dis donc, tu as de la chance toi, c’est ton annif, c’est cool ! Tu te fais sucer par une inconnue tombée de nulle part et tu vas te taper ta femme après wahou ! »- « Continue à me sucer au lieu de parler ! » Ce qu’elle fit. Quand il lui demanda, « Tu veux que je te baise ! » – « Avec que tu as là, je veux bien, ça fait deux jours que personnes ne m’a tiré. »Il surélevé la jeune demoiselle qui percute le klaxon du Classe-E il sort une capote et l’applique sur ton chibre, prêt à pénétré cette déesse des îles de l’Asie du sud-est ! – « OUI , défonce-moi ! » cri t-elle une déchaînée.- « Tu me fais du bien ! » Il se sourient mutuellement avant de s’embrasser à nouveau.- « Tu veux que je t’encule ? »- « Oui, j’aime ça que l’on prenne par-là aussi ! »- « Il sorti sa bite lubrifiée par le rapport vaginal et voulant pénétrer la jeune femme, le rapport se fit un peu douloureux au départ, mais réussit a se faire petit à petit. D’abord le gland pour le reste du phallus du quadra suivi la cadence ! Ils durèrent durant cinq minutes, elle jouit la première avant qu’il se retire et qu’il lui éjacule le tout dans la bouche. Le plus surprenant c’est que la coquine avala tout comme si elle prenait ces vitamines du soir.- « Merci de m’avoir fait jouir et encore joyeux anniversaire ! »- « Non merci à toi, de m’avoir détendu ! Au fait c’est quoi ton petit nom ? »- « Moi c’est Mia ! Enchanté ! »Ils s’embrassèrent et ensuite ils échangèrent leurs numéros et il la reconduit chez elle. Quand il rentra chez lui, il s’excusa et fêta son anniversaire comme n’importe qui le fêterait, c’est à dire entourer des gens qu’on aime.Et ce que sans que sa femme ne s’aperçoit de rien pour le moment.fin de la première parite – par JojoC4 – 14 juillet 2019 © -2019

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Kategori: Sex Hikayeleri

Yorumlar

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

pendik escort adapazarı escort adapazarı escort gaziantep escort antep escort ensest hikayeler pendik escort escort malatya escort kayseri escort eryaman escort pendik escort tuzla escort kartal escort kurtköy çankaya escort izmir escort şirinevler escort izmir escort kayseri escort bahis siteleri canlı bahis canlı bahis canlı bahis canlı bahis canlı bahis sakarya escort